Le recouvrement locatif

  • Un interlocuteur unique
  • Une rémunération exclusivement au résultat/li>
  • UUne rapidité accrue grâce à la centralisation des données et des actions
  • DUne maîtrise des coûts et des délais

200 jours, c’est le temps moyen nécessaire en France pour une reprise de logement !

Un processus long et rigoureux qui nécessite de nombreux et coûteux actes de procédure.

Alors que faire ?

Profiter de notre module spécifique : Recouvrement Locatif. Un chef de projet dédié coordonnera le recouvrement de vos loyers et charges impayés et procédera si nécessaire à la reprise du logement en intégrant notamment les nouvelles dispositions législatives (loi Béteille).

  • Vous transmettez vos fichiers de créances à recouvrer, sans aucune contrainte de format.
  • Il s’appuie sur des outils propriétaires adaptables et des supports de contacts multicanaux.
  • Il coordonne les actions de partenaires (huissiers de jus- tice, avocats spécialisés pour la prise de titres, experts en sécurité, spécialiste de l’enrichissement de fichiers) et d’experts (consultants, ingénieurs informatiques, animateurs, gestionnaires de comptes) sélectionnés pour leur excellence.

Avantages

  • Hausse de la performance globale* : prise en compte de la situation financière du locataire, baisse du risque de passage en pertes, recherche et traitements spécifiques des débiteurs partis, et hausse de plus de 30% des taux de recouvrement par un pilotage approprié et rigoureux du réseau par la sélection des meilleurs huissiers et gestion informatisée.
  • Amélioration des ratios de rentabilité*: hausse de 30% des encaissements avant l’engagement des procédures et baisse de 20% des procédures judiciaires.
  • Baisse des délais de reprise du logement : reprise amiable des logements privilégiée, notamment durant la phase d’obtention du titre exécutoire puis d’exécution
  • Amélioration de la communication avec les huissiers de justice : plateforme d’échanges avec messagerie, dématérialisation des jugements, état d’avancement de la procédure, des encaissements, des reversements et des coûts en temps réel.
  • Baisse de 30% des frais d’huissiers de justice* : mise en œuvre d’un guide de bonnes pratiques (engagement et suivi des procédures et des frais...), contrôle des factures (opportunité et régularité), et baisse des débours par dématérialisation des envois de dossiers et des relances de suivi de dossiers.

*chiffres généralement constatés par Agrège dans ce secteur d’activité.

La rémunération, exclusivement au résultat sur les sommes recouvrées et la reprise de locaux, est négociée en fonction des volumes et de l’ancienneté des créances confiées.

.